Les pouvoirs du froid WIM HOF. LA SCIENCE. LE FUTUR

Wim Hof, “The Iceman”

Un homme illustre à lui seul les vertus insoupçonnées du froid.

Surnommé Iceman,le hollandais Wim Hof est détenteur de 21 records du monde.

Wim aurait appris, en s’exposant au froid extrême, à contrôler consciemment  les processus physiologiques à l’oeuvre dans son organisme.

Le froid: notre allié?

Avec Wim naît l’idée qu’en nous coupant, par notre mode de vie urbain, de l’exposition au froid, nous aurions aussi atrophié nombre des puissants processus physiologiques qui avaient joué un rôle clé dans la survie de nos ancêtres.

Le processus serait réversible. En ré-activant ces systèmes nous pourrions tous regagner une plus grande tolérance au froid.

Surtout, nous disposerions d’un outil simple et naturel pour stimuler les zones atrophiées de notre physiologie, renforcer notre système immunitaire, et développer une santé de fer. Sans recours aux medicaments.

La science valide cette hypothèse.

Tout bascule en 2014 quand la communauté scientifique, suite à une série d’expériences conduites aux Pays Bas, valide cette théorie.

Wim formalise alors les techniques de conditionnement physiologique qui, 30 ans durant, lui ont permis d’accomplir des dizaines d’exploits jugés hors de portée de l’être humain.

C’est la méthode Wim Hof, basée sur l’exposition au froid extrême.

Cette méthode est au coeur des protocoles Icemind.

La méthode Wim Hof.

Plus de 100.000 personnes pratiquent aujourd’hui la méthode Wim Hof en France et à travers le monde.

Ses bénéfices sur la santé défient l’imagination.

Icemind vous la fait découvrir au travers d’articles et vidéos en français. Et tester, avec des stages régulièrement organisés en France, en Suisse, en Espagne et à Londres.

Le froid, notre futur?

Une douzaine des plus prestigieux laboratoires de biologie dans le monde sont aujourd’hui penchés sur le phénomène.

Ils collaborent étroitement avec Wim Hof pour repenser la médecine, au vu des résultats d’une série d’expériences cliniques qui, dans les 5 dernières années, ont profondément bousculé le consensus scientifique sur la question du lien entre le corps et l’esprit.