Jean-François Tual

COACH MENTAL & INSTRUCTEUR CERTIFIE WIM HOF

Un papa marié qui nous fait sa crise des 40 ans…

1er Janvier 2017. Un peu saoul je decide que ma vie, douce et confortable, a besoin d’un regain d’intensité. Je me lance 10 défis, que je sais complètement hors de ma portée. Et pour être sûr que je ne me débinerai pas une fois redevenu sobre, je poste tout ça sur Facebook.

J’échouerai misérablement à nombre d’entre eux. Mais pas au numéro 10: m’immerger 1 minute dans une eau à zéro degrés.

Celui-là est plié en 5 semaines, et bouleverse ma vie.

…devient accro à la performance

Mi-Avril j’en suis à escalader des montagnes en short par -20°, m’immerger 20 minutes dans des bains à zéro degrés, retenir ma respiration 6 minutes.

Je déborde de vitalité et repousse chaque jour mes limites. Je suis -très- fier de moi. Et puis ma femme me fait remarquer qu’il est quand même curieux, pour le shaolin ninja du froid que je suis devenu, de continuer de faire pipi par terre et de se rouler dedans en hurlant des insanités dès que la 4G saute.

Je suis, manifestement, incapable de faire voyager dans ma vie de tous les jours les leçons de solidité mentale que m’enseigne la glace.

…entrevoit la lune, après avoir louché sur le doigt

Tout change quand je décide de mettre le froid au service de ma force mentale, plutot que l’inverse.

Je comprends qu’il est une métaphore puissante, sensorielle, physiologique, de ma capacité à décider par moi-même de ce que je fais des évènements de mon quotidien, quels qu’ils soient.

Je découvre, de l’intérieur de mon congélateur, le stoïcisme.

Je me fais plaisir en passant en adoptant un nouveau nom de scène: de Jean-François Tual je passe à “Stoïx”. Et tout change dans ma vie, cette fois en profondeur.

…et repousse, enfin, ses vraies limites

Jusqu’à celle, ultime, d’être enfin capable de répondre “Oui” plutôt “Qu’attend!” quand l’un de mes fils vient se planter, la mine renfrognée, devant mon ordinateur, et me somme de jouer avec lui.

Grâce au bain glacé, qui m’aura en quelques semaines fait comprendre de l’intérieur, par les tripes, ce que c’est que le centrage sur l’instant présent. Et bien, bien d’autres choses.

Sans avoir non plus, heureusement, trop gagné en maturité

Ce n’est pas parce que le froid extrême est une manière implacable de développer sa maturité émotionnelle et d’exploser ses performances qu’il faut en faire un pataquès chiantifique.

Il s’agit avant tout de s’amuser. A la fraîche.